La publication d’articles invités sur votre site ou blog est une façon comme une autre de le rentabiliser. Avec les échanges de liens croisés qui sont, maintenant, à bannir complètement de votre technique SEO, beaucoup de sites s’intéressent aux articles sponsorisés. C’est une pratique qui ne coûte aucun de votre temps mais qui rapporte quand même assez. Cet article relate tout ce qu’il faut savoir sur cette technique.

Rentabiliser son site ou blog avec des articles sponsorisés

Pour rappel, un article sponsorisé est un article d’un partenaire qui vous paie pour publier son texte et son lien sur votre site ou votre blog. Le paiement peut s’effectuer de manière directe entre les deux principaux intéressés, ou via des plateformes spécialisées telles que Buzzea et Ebuzzing. L’éditeur et l’annonceur doivent impérativement être dans la même thématique pour la pertinence de leur partenariat. Votre rémunération peut varier selon votre niveau de visibilité et peut aller de 5 à 100euros par publication. Alors si vous avez du bon trafic, les inscriptions sur ce genre de plateformes sont de mise. La fréquence conseillée pour la publication des articles sponsorisés sur votre site est de 1 par mois, ou 2 mais seulement si vous publiez plus d’un de vos propres articles par semaine.

Les quelques inconvénients à savoir

Tout d’abord, les deux plateformes mentionnées plus haut présentent toutes les deux des bugs durant les inscriptions. Si vous tenez à ne pas divulguer votre numéro de téléphone, ce n’est pas la peine de vous inscrire car le champ numéro de téléphone est obligatoire. Et n’essayez pas le classique 101010101010, cela ne fonctionnera pas. Mais même quand vous avez tout complété, impossible parfois de valider votre inscription, sauf si vous avez vraiment une patience hors du commun. Passer par les plateformes peut donc être moins intéressant que le direct mailing façon B to B. Puis, autant les articles sponsorisés vous permettent de monétiser votre site, autant ils peuvent le pénaliser si vous en abuser. Penser également à adopter d’autres techniques de monétisation pour aller avec celle-ci.